Rencontre

Samedi

26 janvier

16h > 18h

Université buissonnière

Les Africaines peuvent-elles parler [comme elles le désirent] ?

Afriques

L'Atelier des langues buissonnières :

 

Entre imaginaires linguistiques, pratiques plurielles et hégémonies linguistiques, comment aborder le langage en Afrique ? Comment se réapproprier la puissance performative du langage par la parole, le corps et la performance ? Cet atelier se veut un espace performatif de réflexion sur les questions langagières dans les pays africains en partant de textes, de témoignages, de films et d’analyses. Il sera le lieu de croisements des paroles issues d’univers différents : artistes, linguistiques, littéraires ou simples locuteurs avec comme fil conducteur les questionnements suivants : Comment se sont construits les processus de colonisation et d’essentialisations langagiers et quels en sont les émancipations possibles ?

 

Le 1er atelier est présenté et animé par Cécile Canut et Mariem Guellouz, linguistes buissonnières :

 

Les Africains ont-ils été dépossédés de leurs langues au cours de l’histoire ? Qui a le droit à la parole ? Comment parler des langues d’Afrique et du Maghreb ? Cet atelier n’est pas une conférence. Cet atelier n’est pas un colloque. Cet atelier n’est pas un cours magistral. Deux linguistes buissonnières ont choisi de performer leur travail de recherche et de le partager avec vous dans un espace interactif et polyphonique. Vidéos, paroles, jeux, voix, corporalités se mélangent pour tisser collectivement une pensée du langage en Afrique. La parole sera commune, venez avec la votre !

 

 

Illustration : "Alphabet La France Et Ses Colonies" de de R. Baudouin, publié en 1945, © Éditions Hoëbeke.