Rencontre

Mercredi

31 janvier

14h > 19h30

Conférence autour du livre "La prostitution coloniale. Algérie, Tunisie, Maroc, 1830-1962"

La prostitution coloniale

Société Histoire

La Colonie organise une conférence sur la prostitution coloniale et la continuité de cette prostitution notamment en Afrique du nord et subsaharienne jusque dans les banlieues françaises.

La Colonie organise une conférence sur La prostitution coloniale et la continuité de cette prostitution notamment en Afrique du Nord et subsaharienne jusque dans les banlieues françaises.

Sujet tabou de l’histoire française, la prostitution coloniale est un système réglementariste colonial qui met la violence ainsi que la vénalité sexuelle au coeur même de la domination coloniale ….

Cette conférence va s’articuler autour du livre de l’historienne Christelle Taraud : La prostitution coloniale. Algérie, Tunisie, Maroc, 1830-1962.

 

 

PROGRAMME

14H30/ 15H30

Intervention de Christelle Taraud (historienne) autour de son livre :La prostitution coloniale. Algérie, Tunisie, Maroc, 1830-1962

Suivi d’un échange avec le public

15H30/ 16H30
Intervention de Françoise Verges (politologue) (45min)


Viol et corps marchandise dans les guerres coloniales, impérialistes, et xénophobes et dans le néolibéralisme. Françoise Verges parlera de la politique de viols et de mise en prostitution des femmes racisées dans les temps de guerre et comme conséquence de l'économie néolibérale de prédation en évoquant l'armée japonaise en Chine, l'armée française en Algérie, l'armée française et nord-américaine au Vietnam, les armées dans l'ex-Yougoslavie, au Congo, au Rwanda…elle abordera ces politiques dans une approche globale de la gestion du corps des femmes raclés.e.s
Suivi d’un échange avec le public.

16H30/ 17H15
Intervention d ‘Arno Bertina (écrivain),
La prostitution des mineures au congo , quelles techniques de luttes ?
Le contrôle des corps et le système réglementariste de l'état français dans les affaires de moeurs étaient un des piliers du système colonial. Existe-t-il des persistances dans les politiques menées par l'Etat français et les réalités entourant la question de la prostitution en France et dans ces anciennes colonies africaines aujourd'hui. Existe-t-il un continuum raciste historique ?
Suivi d’un échange avec le public.

17H15/ 18H

Talk avec Souad  El Maysour (artiste) et Christelle Taraud (historienne) 

Suivi d’un échange avec le public

18H30/ 20H

Projection du film Little Go Girl  d’Eliane de Latour (anthropologue, cinéaste)  

Synopsis: A Abidjan, les Go de ghetto empruntent un chemin chaotique entre délinquance et sexe tarifé pour gagner un peu d’autonomie. Très jeunes, majoritairement musulmanes, elles fuient les violences familiales quitte à vivre clandestinement et dans le déshonneur. Les Go se servent de leur corps comme d'un tiroir caisse pour avoir un peu de liberté. Aux dernières marches de la prostitution, ce sont des parias. . Alors que les gos commencent à sortir la tête du darkness, elles passent le relais de la servitude à des fillettes privées d’école; comme elles au même âge. Sans doute suivront elles le même chemin. Le cercle se referme. Qui en sortira vraiment ?

 

 

Avec la participation de Christelle Taraud (historienne), Françoise Verges
(politologue ), Souad  El Maysour (artiste ), Arno Bertina (écrivain)...


Au programme : table ronde, projection.

 

Crédit image : Souad El Maysour