ConférenceDébats

Mercredi

14 février

18h > 20h30

Michel Debré et le 17 octobre 1961

Politique Histoire

Soirée de débat, projection et table ronde autour du 17 octobre 1961

 

Paris a connu, le 17 octobre 1961, la répression d’État la plus meurtrière qu’ait connue, dans toute l’histoire contemporaine de l’Europe occidentale, une manifestation de rue désarmée. Les Algériens sans armes sortant simplement dans les rues de Paris pour protester contre un couvre-feu qui leur interdisait de le faire ont été réprimés avec une violence telle qu’il y eut probablement près de deux cent morts. La répression était orchestrée par le préfet de police, Maurice Papon, mais était-elle de son seul ressort ? Le Premier ministre de l’époque, Michel Debré, opposé à l’indépendance de l’Algérie négociée par le général de Gaulle avec le FLN, pourrait avoir joué un rôle important dans cet événement.    

 

PROGRAMME

 

▶︎ Introduction : projection du petit film  17 octobre 1961, cinquante ans après, je suis là  d’Arianne Tillenon (14’).

▶︎ Table ronde animée par François Gèze, éditeur, La Découverte : 

avec

Marie-Odile Terrenoire, auteur de Voyage intime au milieu de mémoires à vif. Le 17 octobre 1961 (éditions Recherches),

Mohammed Harbi, historien,

Françoise Vergès, politologue,

Mohand Zeggagh, auteur de Prisonniers politiques FLN en France pendant la guerre d’Algérie 1954-1962 (éditions Publisud),

Gilles Manceron, historien,

Une initiative du Collectif 17 octobre 1961, Vérité et Justice, de l’Association histoire coloniale et postcoloniale (histoirecoloniale.net) et Sortir du colonialisme