DJ SetRencontreMusiquePerformance

Samedi

11 novembre

18h30 > 23h50

Une soirée conçue par Sandra Terdjman et Tarek Atoui

En Continu

Liban

Cette soirée plongera la Colonie dans un fil continu d'états sonores. Des séances d'écoute où la mémoire se rappelle des sons du plus vieil instrument au monde. Des performances de musique électronique et improvisée où harpe, batterie et machines digitales dialoguent avec des danseurs de hip hop et de poppin’. Et enfin un dj set venu de Beyrouth autour duquel Richie Hawtin, Sun Ra et Debussy boivent des shots de tequila et célèbrent la vie.

Avec Hélène Breschand, Uriel Barthélémi, Ziad Nawfal, Entissar Al Hamdany, Fabrice Pika Taraud & Tarek Atoui.

Photo : Jessica Warboys

 

Tarek Atoui

Né au Liban en 1980, Atoui s’installe en 1998 en France où il étudie l’économie et la musique électro-acoustique. Artiste son et compositeur, Atoui développe une réflexion permanente autour de la notion d’instrument et de l’acte même de la performance en tant que procédé complexe, ouvert et dynamique.

Hélène Breschand

Toutes les harpistes sont sauvages et fières, car  aucun son ne se laisse apprivoiser. Abandonnée puis ayant grandie sur la scène, Hélène Breschand  ne s'est assagie qu'en apparence. Ne venez voir aucun spectacle où elle ne figure sans lumière, car c'est dans l'obscurité que les cordes vibrantes ne lui suffisent plus. Des coups sourds, murmures impatients aux griffures subites, les caresses râpeuses succèdent aux claques sonores, donnent envie d'être une harpe. Qui aime les vives mélodies et les arpèges coulants ?

Hélène BRESCHAND fait partie de ces musiciens capables d'évoluer à la limite de plusieurs domaines qui vont de la musique contemporaine au Jazz. Elle mène une carrière de soliste et de chambriste, tant à travers le répertoire contemporain et les créations, que l'improvisation, le théâtre musical et les arts plastiques.

Uriel Barthélémi

est batteur, compositeur / électro-acousticien.
Il collabore avec de nombreux domaines du spectacle vivant depuis 2002 : danse, marionnettes contemporaines, théâtre, ainsi que les arts visuels. Ces multiples axes l’amènent à réfléchir sur la notion de performance et d’improvisation, à prendre en compte les notions de plasticité & physicalité du son, ainsi qu’à questionner la place de l’interprète (gestes, énergies, corporalité ) et les contextes psychologiques frictionnels. Mêlant intimement batterie et électronique, écriture souple et improvisation, il a reçu des commandes de Sacem/CDMC/Puce Muse, de Césaré – Centre National de Création Musicale, de Al Mamal Art Foundation, de Sharjah Art Foundation, de la FIAC, du festival Maerzmusik et est également compositeur associé à la compagnie Soundtrack (dirigée par Patricia Dallio). 

Ziad Nawfal, DJ basé à Beyrouth, il est également animateur radio, producteur et co-fondateur du label Ruptured avec Fadi Tabbal. Nawfal a passé les 20 dernières années à dénicher les talents de la scène locale qu’il présente au Liban via ses émissions radiophoniques ‘Ruptures’ et ‘Decalages’ sur Radio-Lebanon 96.2FM.

Fabrice Taraud

Danseur hip hop autodidacte, Fabrice fais ses premiers pas sur scène en tant que professionnel après avoir été repéré par Zaza Disdiers ( Cie Articulation) , suivront diverses collaborations avec Nathalie Pernette et Emanuel Gat. Des chorégraphes de danse contemporaine qui lui donneront le goût du jeu et de la comédie. 

Sa rencontre avec Entissar Alhamdany et Uriel Barthélemy coïncide avec son envie de revenir à une matière dansée plus brute et organique. 

Entissar Al Hamdany

est danseur hip hop, enseignant et coach.

Formé à Paris et au Liban, il a développé un langage chorégraphique très physique et énergique, basé sur la technique du poppin’ (danse hip hop). En tant qu’enseignant de danse hip hop, il intervient à L’UCPA, ainsi qu’au centre Rick Odums ou encore à l’université libanaise des beaux arts. Il gagne en 2005 le Battle de Chelles (danse hip hop style poppin’), et participe au film de James Huth, «Hell Phone».