Conférence

Lundi

16 octobre

19h30 > 21h

Ghassan Hage

Le Loup et le Musulman

Politique Ecologie Racisme

A l'occasion de la publication de son essai "Le Loup et le Musulman" aux éditions wildproject, Ghassan Hage s'exprime à la Colonie. Parmi les sujets abordés, la manière dont le racisme est lié à la crise écologique.

Cet essai dévoile les racines communes à la domination écologique et raciale, et propose d’autres façons d’aborder l’altérité, qu’elle soit animale ou humaine. Dans un monde « régi par la domestication », le loup et le musulman apparaissent comme les deux grands figures fantasmatiques dont l’existence même remet en cause l’ordre de la « civilisation » : car ils ne respectent pas les frontières nationales qui garantissent le maintien d’un ordre colonial toujours présent. Pour Hage, le crime écologique et le crime racial reposent sur la même volonté de « gouverner l’ingouvernable ». Islamophobie et géoingénierie sont deux avatars d’une même passion domesticatrice.

Ghassan Hage est un anthropologue libano-australien né à Beyrouth en 1957 dans une famille chrétienne. Professeur à l’Université de Melbourne, il a également enseigné à l’EHESS, Nanterre, Copenhague, Harvard… Il est également l’auteur de Nation blanche: fantasmes de suprématie dans une société multiculturelle (2000), un classique des “whiteness studies”.