PerformanceLectures

Mercredi

11 octobre

20h > 22h

Les Migrations dans la littérature caribéenne

LE SÉNA

Littérature Caraïbes Migrants

Qu’il s’agisse de migrations forcées, volontaires ou semi-volontaires, les habitants de la Caraïbe se déplacent sans cesse, d’une île à l’autre, d’une ancienne métropole à l’autre, mais également vers des pays nouveaux et éloignés physiquement et culturellement. Comment la littérature rend-elle compte de ces migrations, auxquelles les écrivains eux-mêmes sont souvent contraints.

Séna, mot créole, fait référence au nom que donnaient les hommes de la Guadeloupe à des rencontres informelles qu’ils organisaient sur la place principale de leur ville ou de leur bourg. Ils s’y rencontraient pour discuter sport, politique, vie sociale locale, événements internationaux etc. Rien n’était officiel là-dedans, tout était informel, ils se contentaient de dire à leur famille : « An kay o Séna » ( Je vais au Séna)

En reprenant le modèle de cette figure sociale, Gerty Dambury a vu là l’occasion de créer un espace scénique dans lequel tous auraient la parole, autour d’un thème changeant d’une soirée à l’autre, en y ajoutant un plus : la présence de comédiens disant des textes tirés des littératures de la Caraïbe et celle d’un MC, maître de cérémonie distribuant la parole.