Conférence

Mardi

31 octobre

19h > 21h15

Les artistes face à l'histoire de l'Afrique

Afriques

L'histoire est une chose bien trop importante pour la laisser aux seuls historiens...

Écrivains, cinéastes, musiciens, plasticiens, etc., Membres de la Coalition internationale des Artistes pour l'Histoire Générale de l'Afrique de l'UNESCO, s'invitent à la Colonie tout au long de cette année 2017- 2018 pour nous parler, à partir de leur travail, de la grande mais aussi des petites histoires de l'Afrique, celles-là même qui bousculent les idées reçues et les stéréotypes tenaces qui continuent d'habiter nos imaginaires sur cet espace. Ces rencontres auront également pour objet d'ouvrir des espaces de dialogues, de croisements et de fécondation réciproque entre les humanités (histoire, philosophie, anthropologie, etc.) et les pratiques artistiques (écriture, cinéma, musique, arts plastiques, etc.) ayant comme terrain commun l'Afrique globale.

 

Avec:

 

Elikia Mbokolo, Normalien, agrégé de l'université, Directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales, Président du Comité scientifique pour l'Utilisation pédagogique de l'HGA.

 

Daby Touré, Chanteur-compositeur-interprète et un multi-instrumentiste Daby Touré a collaboré avec Peter Gabriel, Enzo Avitabile, Skip McDonald et The Touré-Raichel Collective. Sa musique est représentative du courant afro-pop.

 

Alphadi, Créateur de mode, Pionnier de la mode africaine, Fondateur du premier Festival international de la mode africaine (FIMA), Artiste pour la Paix de l'UNESCO (à confirmer)

 

Gasanji, Chanteuse-interprète. Gasandji fait partie de cette nouvelle  génération des voix féminines africaines sur la scène internationale. Récompensée par plusieurs prix (Africa Music Award, Coup de Cœur de l'Académie Charles Cros), soutenue par RFI Talent.

 

Beya Gille Gacha Artiste franco-camerounaise, elle aime à présenter sa démarche comme celle d'un art métis, inspiré depuis l'enfance par une famille nombreuse, multiculturelle et nomade. Hypersensible à l'autre, elle conçoit l'art comme sincèrement utile lorsqu'il est engagé.  

 

Image: Beya gille Gacha, Coupe les bras, 2016