Projection

Mardi

5 juin

18h > 22h

Les Ongs En Afrique : Pourquoi Faire ?

Afriques

La Colonie accueille une présentation du collectif Film fatales Paris suivi d’une projection du film Girls Don’t Fly en présence de la réalisatrice Monika Grassl et de deux experts autour du sujet : les ONGs en Afrique : projets humanitaires, business ou néo-colonialisme ?
 

PROGRAMME


18h00 : Présentation du collectif Film Fatales Paris
18h30 : Projection du film GIRLS DON'T FLY
20h : Débat avec la réalisatrice Monika Grassl et deux experts autour du sujet : Les ONGs en Afrique : projets humanitaires, business ou néo-colonialisme ?

Avec Rony Brauman (co-fondateur et ancien Président de Médecins Sans Frontières), Christine de Gemeaux (professeur et chercheuse en études coloniales et postcoloniales (Université de Tours)).

Le film

GIRLS DON'T FLY : Une piste d’atterrissage un hangar et une salle de classe au milieu de la brousse ghanéenne. C’est ici que deux jeunes filles, Lydia et Esther, souhaitent réaliser leur rêve: devenir pilote. Elles ont rejoint la première école d’aviation pour filles d’Afrique de l’ouest, un projet humanitaire ambitieux et prometteur. Les jeunes femmes y voient une chance unique de s'affranchir de la société patriarcale pour voler de leurs propres ailes. Mais ce rêve a un prix ; pour réussir il leur faudra se conformer aux méthodes occidentales d’un formateur britannique autoritaire.

Le collectif de femmes cinéastes est lié à un groupe international Film Fatales Global basé à New York. L’organisation a été fondée par Leah Meyerhoff à New York en 2013 et a depuis inspiré des dizaines de groupes dans le monde.

 

Film Fatales Paris est un réseau de femmes cinéastes qui se rencontrent régulièrement pour se conseiller, partager des ressources, collaborer sur des projets et construire une communauté solidaire pour faire leurs films et les promouvoir. Organiser des évènements, stimuler la réalisation et la promotion de nos films et pour débattre de thèmes autour du cinéma. Film Fatales Paris communiques lors de nos réunions.

"Nous constatons que si nous avons pu jusqu’à présent faire nos films, nous voulons perdurer, en vivre d’une façon convenable et dépasser les discriminations de genre, de couleur ou d’âge. Notre but est de fédérer et susciter autour de ces projections, des débats autour des cinémas d’Ailleurs avec des artistes, chercheurs, écrivains..."

Le collectif de femmes cinéastes :
Rahma Benhamou El Madani ; Dalila Ennadre ; Izza Genini ; Rahmatou Keita ; Mariette Monpierre ; Pascale Obolo ; Monika Grassl, Véronique Ndombé, Nassima Guessoum