ConférenceCinemaPerformanceEditionDébats

Samedi

14 octobre

14h > 21h

(Re)présentations et (auto)préservations

Mises en scènes de l’art contemporain

Politique Art contemporain Théâtre

Lancement officiel de la revue something we Africans got. Son second numéro s’intéresse au théâtre et à l'art contemporain.

Une proposition de something we Africans got & Olivia Anani.

A qui revient le privilège de définir les mots-clés qui nous introduisent dans la sphère publique ? De la réécriture opérée par les médias à partir des trajectoires de ceux emportés malgré eux, par les violences policières, aux militants qui défendent la mémoire de ces derniers à force de poings levés, qui peut aujourd’hui se porter garant des implications réelles des mots, clichés, et mises en scènes performatives, dans la vie d’abord, à la scène ensuite, dans l’intimité ou à visage découvert, des uns et des autres ?

Un des grands enjeux de l’histoire des arts de la scène et des arts visuels au XXe siècle a consisté, entre autres, à faire sortir l’œuvre du cadre. Littéralement, figurativement, mise en scène et vie ont cherché à se confondre, à se substituer l’une à l’autre. La vie est un grand théâtre. L’écran nous demande la perfection à laquelle se substituait autrefois le pinceau du peintre, ou la mémoire sublimée par les mots. Et pourtant, un problème essentiel subsiste : Qui a pouvoir de construire l’image, la sienne, et celle des autres ? Peut-on réellement, à grand renfort de mises en scènes du corps, à grand renfort d’images fixes et en mouvement, les « reprendre » ?

En réunissant artistes, cinéastes et penseurs de différentes disciplines, ce projet d’échanges, de performance et de projections se propose de réfléchir à la question de la mise en scène dans les arts aujourd’hui.

Avec : Yasmine Modestine (artiste et chercheuse), Alexandre Zeff (metteur en scène), Sylvie Chalaye (critique), Michelange Quay ( cinéaste), Elise Atangana (curatrice indépendante), Native Maqari (artiste), Olivia Anani (curatrice indépendante) et un Dj set de Soro Solo de 20h à 21h.

Le programme d’images en mouvement comprendra notamment : « Mange, ceci est mon corps », de Michelange Quay (2007), et « A Gentle Night », de Qiu Yang, Palme d’Or du court métrage au Festival de Cannes (2017).