Intimidantes Intimités

Souvent liée à l’expérience de l’intériorité, au secret, au caché, l’intimité n’est-elle pas, au-delà de ces représentations, un espace intimidant pour l’artiste comme pour son public, à l’orée de ce qui est dicible, exprimable ?  Quelles transformations l’expression d’intimités – quelles que soient les résistances qu’elle peut susciter – opère-t-elle néanmoins ? 

 

A l’occasion du 8 mars, journée internationale de lutte des femmes, c’est une réflexion sur des inscriptions artistiques de l’intimité, dans les arts visuels, la performance, la littérature et la psychanalyse qui sera débattue, montrée et performée.

Une proposition de Bernadette N. Saou-Dufrene avec Dalila Alaoui (artiste-plasticienne), Zoulikha Bouabdellah (artiste-plasticienne), Ammar Bouras (artiste-photographe-vidéaste), Nouria Gründler (psychanalyste), Aymeric Ebrard (artiste-plasticien), Fatima Mazmouz (artiste-plasticienne), Isabelle Plat (artiste-plasticienne), Kahena Sanaâ (plasticienne et chercheuse), Adrien Sina (curateur et historien de l’art), Saadia Souyah (danseuse et chorégraphe).

Programme
mercredi 7 mars
18:00Next20:30
TABLE RONDE AVEC PROJECTION D'OEUVRES

Adrien Sina, « Marc Allégret, ethno[cinéphoto]graphie de l'intime », 1926-27.

Zoulikha Bouabdellah, « Dansons! » (2003).

Ammar Bouras, « Aller simple » (1994), « Tableau de bord » (2006).

Fatima Mazmouz, « Super Oum ».

Karim Moussaoui, « En attendant les hirondelles », sélection Un certain regard, Cannes, 2017.

Kahena Sanaa, « Second skin », 2012.

20:30Next21:00
Performance : CASBAH, une danse de Saadia Souyah pour un voile d'Aymeric Ebrard
18:30Next21:00
Art contemporain, installations et vidéos

Mezzanine

Dalila Alaoui   www.dalilaalaoui.eu

2ème étage

Isabelle Plat   www.isabelleplat.fr

Vidéos artistiques

Zoulikha Bouabdellah  zoulikhabouabdellah.com

Ammar Bouras  ammarbouras.com

Fatima Mazmouz   www.fatima-mazmouz.com

Kahena Sanaâ   vimeo.com/kahena

Extraits du film de Karim Moussaoui « En attendant les hirondelles », 2017.

Image : Gaétan Gatian de Clérambault, photographie marocaine, 1915/1917

Biographies
Ammar Bouras

est un artiste plasticien algérien.

Kahena Sanaâ

est pasticienne et docteure en Arts plastiques et sciences de l’art à l'Université Paris1-Sorbonne, c'est à partir de son expérience vécue de déplacement territorial, de Tunis à Paris, arrivée après son diplôme aux Beaux-Arts de Tunis, que s'origine sa recherche. Elle poursuit une démarche artistique alternant la performance et la vidéo, où il s'agit d'observer et de questionner les mises en scène du corps urbain depuis le pas de côté convoqué par le regard de l’«étrangère». Son travail s'articule notamment autour de l’intrication entre l'art de la performance et la recherche universitaire. Elle est membre active du Laboratoire du Geste et du laboratoire EsPAS (Paris1), plateforme alliant pratique expérimentale et réflexion théorique autour des arts visuels et des arts vivants.

Se réunir
Se documenter

N'afficher que les évènements avec :

Retrouver par tag

Revue(14)
Débat(13)
Art(5)
DLA(5)
Arts(4)
Exil(2)
BAK(1)
CSIA(1)
Fiac(1)
Gaza(1)
Mode(1)
Noir(1)

Retrouver par intervenant